Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle

Doctorat

Doctorants

  • Titre de la Th├Ęse: « Il nous faudra une fameuse lessive ». La propreté dans la pensée, le projet naturaliste et les romans d’Émile Zola (1865-1903)

Emilie Bauduin

« Il nous faudra une fameuse lessive ». La propreté dans la pensée, le projet naturaliste et les romans d’Émile Zola (1865-1903), thèse en cotutelle sous la direction d'Eléonore Reverzy (Sorbonne Nouvelle) et Véronique Cnockaert (Université du Québec à Montréal).

Le public et la critique littéraire associent généralement l’œuvre romanesque d’Émile Zola aux sphères du sale, de l’impur, du malade et de l’inconvenant. Pourtant, chacun des romans publiés par Zola entre 1865 et 1903 soulève, confronte, interprète ou reconduit l’un ou l’autre des discours spécifiques sur la propreté qui se diffusent dans la société française à cette époque. La notion de propreté traverse également plusieurs des textes théoriques, critiques, journalistiques et des dossiers préparatoires du romancier, ce qui témoigne de son importance dans la pensée zolienne. Ma thèse, selon une approche à la croisée de l’histoire, de l’anthropologie, de l’ethnologie, de la sociocritique, de l’ethnocritique, de la critique génétique et d’une lecture métapoétique des textes, propose de mettre au jour l’importance, la richesse et la complexité du traitement de la propreté dans la pensée, le projet naturaliste et les romans du maître de Médan.

Ma thèse se divise en trois parties. Dans la première partie, en m’appuyant sur les travaux des historiens, des anthropologues et des ethnologues ainsi que sur un corpus de textes publiés au XIXe siècle, je contextualise l’importance de l’hygiène et de la propreté dans la pensée de la société française à cette époque. Comme Zola n’échappe pas à l’hégémonie des discours sur la propreté de son temps, j’y montre aussi en quoi ceux-ci influencent la pensée de l’auteur, en m’intéressant à ses textes non fictionnels de même qu’au roman L’œuvre (1886). La deuxième partie, composée de cinq chapitres, traite des représentations du propre que mettent en scène les romans. Les trois premiers chapitres de cette partie sont respectivement consacrés à l’étude de trois motifs : la toilette corporelle, le ménage et la lessive. Le quatrième chapitre est dédié à l’étude des rapports entre propreté et pureté dans les textes; le cinquième, à l’analyse de ceux entre propreté et langage. La troisième partie me mène enfin à étudier les liens qui se tissent entre écriture et propreté sous la plume zolienne. Au terme de cette thèse, j’aurai montré la singulière hégémonie exercée par la propreté sur ce romancier traditionnellement relégué du seul côté de la saleté. J’aurai également interrogé la richesse et l’ambiguïté de sa représentation dans l’ensemble des romans zoliens, une contribution qui me paraît aujourd’hui essentielle de fournir à la critique dix-neuviémiste.

Mots-clés : Émile Zola, romans, propreté, toilette corporelle, ménage, lessive, histoire, anthropologie, ethnologie, sociocritique, ethnocritique, (méta)poétique des textes

Publications

Articles
- « De l’“épistémè” hygiéniste à l’esthétique naturaliste. Migration de la notion d’hygiène au XIXe siècle », dans Marie-Pierre Kruck et Savannah Kocevar (dir.), Les migrations interdiscursives. Penser la circulation des idées, Cahier ReMix, no 16, Montréal : Figura. Disponible en ligne

- « Portrait de l'Allemand en monstre dans Le Docteur Lerne, sous dieu (1908) de Maurice Renard », Postures, no 34, « Depuis que le monde est monde : stéréotypie et clichés littéraires ». Disponible en ligne.

- « Écrire dans les marges de l’infanticide. Étude de l’(a)fictionnalisation de l’affaire Cédrika Provencher dans Je t’aime beaucoup cependant de Simon Boulerice », Postures, no 32, « De l’Index au droit d’auteur. Scandales et procès littéraires ». Disponible en ligne

- « Entre défaite et triomphe. Le vicomte de Brassard comme avatar littéraire de la virilité », entrée de carnet dans Véronique Cnockaert (dir.), Viril, vous avez dit viril ?, Montréal : Figura. Disponible en ligne


Communications

-  « “Des âmes plus claires en des corps plus lavés”? Analyse de la représentation de la propreté des ecclésiastiques dans l’œuvre romanesque zolienne », communication présentée dans le cadre du séminaire mensuel du Centre de recherche interuniversitaire en sociocritique des textes (CRIST), 24 novembre 2023.

- « Appliquer la logogénétique à ses recherches. État des lieux du chantier sur la logogénèse et étude de cas », communication présentée lors des Rencontres internationales des jeunes chercheurs et chercheuses en ethnocritique et en anthropologie de la littérature et des arts, Université de Montréal, 26 octobre 2023.

- « “La façon dont une vieille femme nettoie le bon Dieu.” Étude de la routine ménagère de la Teuse dans La faute de l’abbé Mouret (1875) », communication présentée lors de le 27e édition du Colloque interuniversitaire étudiant de littérature (CIEL), Université de Montréal, 15 mai 2023.

- « Émilie Bauduin et les cabinets de toilette chez Zola », septième épisode des Entretiens Encodage de l’Observatoire de l’Imaginaire contemporain – Figura, 2022.

- « “Va, ce n’est pas sale. Ça nettoie.” : Repenser la figure de Désirée Mouret à l’aune du rapport entre naturalisme et propreté dans le roman zolien », communication présentée dans le cadre de la séance « Le propre, le sain et le dégoûtant dans la littérature naturaliste » du séminaire des doctorants du Centre de recherche sur les poétiques du XIXe siècle (CRP19), Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, 23 mars 2022.

- « Renée, en toute intimité… ? Le cabinet de toilette et ses représentations dans le roman zolien », colloque "Cultures de l’intime au XIXe siècle", Queen’s University, Belfast, 26 avril 2019.

- « Virilité et intimité. Quand les hommes vont au cabinet de toilette chez Zola », colloque "Une virile imposture ? Construction du jeune homme en littérature", Université du Québec à Montréal, 17 octobre 2018. 

- « La femme et son cabinet de toilette dans les romans La Curée et Nana d’Émile Zola », Journée d’études "Recherches émergentes : journée d’étude sur les projets de recherche en devenir", 86e Congrès de l’ACFAS, Université du Québec à Chicoutimi, 11 mai 2018.